Retour sur la draft 2012

Comme chaque année, je vais passer en revue la draft d’il y a 3 saisons. Cette année, c’est au tour de la première draft de l’ère Snead-Fisher de passer à la loupe.

Draft

La draft 2012 s’annonçait comme celle de la renaissance pour les Rams, après le trade avec les Redskins pour le choix de RGIII, les Rams se retrouvent en position avec un choix supplémentaire lors du deuxième tour. Au total, les Rams auront 10 choix lors de cette draft via une multitude de trade down.

Rockers, le premier choix de l'ère Fisher.

Rockers, le premier choix de l’ère Fisher.

1.14 Michael Brockers, DT

Si je me souviens, c’était pas mon choix préféré. La draft 2012 était intéressante chez les DT, et les Rams avaient un gros besoin à ce poste. Fletcher Cox avait ma préférence mais les Rams l’ont vu s’échapper vers Philadelphie. Michael Brockers s’est avéré une recrue intéressante, il est devenu en quelques semaines le titulaire indiscutable de la ligne défensive. Bien que statistiquement, ce n’est pas extraordinaire, il effectue un travail énorme en libérant de l’espace pour Quinn. Si la ligne est aussi efficace c’est grâce à ce gros bonhomme qui occupe bien l’intérieur des tranchées. Le staff est plutôt d’accord avec moi, ils ont décidé de prolonger son contrat rookie une année de plus.

Note : A

2.33. Brian Quick, WR

Bien qu’il ai des multiples qualités physiques, on savait que la transition NCAA-NFL serait difficile pour Quick et ce fut le cas. Il a eu du mal à s’adapter à la NFL, sans compter l’instabilité constante au poste de QB et l’attaque porté sur le sol plutôt que par les airs. Cette dernière année, on a vu son émergence avec des gros matchs comme « go to guy » mais malheureusement sa saison n’a pas durée à cause de blessure. A cause de toutes ces raisons, il est difficile de  déterminer si ce fut un bon choix. Il commençait à montrer de belles choses et l’année prochaine sera une saison importante pour lui.

Note : C+

2.40. Janoris Jenkins, CB

Le pari de cette draft, c’était un choix risqué vu tous les antécédents de Janoris et je vous avoue que c’est très difficile de vous dire si ce fut un bon choix ou pas. Il faut avouer qu’il n’a connu aucun problème extra-sportif, ce qui est déjà une bonne chose mais malheureusement ce qu’il a montré sur le terrain n’a pas été à la hauteur des attentes. Jenkins a été trop irrégulier, alternant les bonnes actions ( notamment des interceptions) avec les distractions (double move ou manipulation des QB).  Globalement, le choix est mitigé et au vu du potentiel, on pourrait même dire que c’est une déception.

Note : C+

2.50. Isaiah Pead, RB

Au moment de son choix, j’étais excité de le voir jouer à St.Louis mais malheureusement jusqu’à présent, il n’a jamais eu l’opportunité de le faire. Barré tour à tour par Jackson, Richardson, Stacy, Cunningham,Mason et par une vilaine blessure, Pead aborde sa dernière saison avec 17 portés et 14 réceptions au compteur depuis le début de sa carrière. Et la saison qui vient ne sera pas facile non plus : Gurley et Mason devraient se partager la majorité des snaps. Il n’a jamais eu sa chance et ça ne se fera pas de si tôt.

Note : F

3.65. Trumaine Johnson, CB

Cette année là, il fallait renforcer les lignes arrières et le deuxième choix pour cela était celui de Johnson. Il a débuté sa carrière comme remplaçant mais en montrant de belles choses. La deuxième saison, il prit la place d’un très mauvais Finnegan et il n’a pas déçu. Malheureusement, sa progression a été stoppé au début de sa 3ème saison. Il aura à prouver qu’il mérite sa place de titulaire face à la poussé des jeunes (Gaines, Joyner, McGee et Roberson)

Note : B+

4.96 Chris Givens, WR

Sa carrière, il l’a débuté comme ses courses sur le terrain, avec un grosse accélération. Malheureusement, il n’a pas su maintenir la vitesse au fil des années. Sa saison rookie a été extraordinaire, une menace permanente en profondeur ! Atteignant quasi les 700 yards, ce qui est pas mal pour un WR des Rams. Il n’a pas vraiment évolué lors de sa deuxième saison même si il a du partagé ses snaps avec Austin. Par contre, il a complètement disparu lors de sa 3ème saison avec l’arrivé de Britt mais aussi avec l’émergence de Quick. Encore un qui aura fort à prouver la saison prochaine.

Note : B-

5.150 Rokevious Watkins, OL

C’est surement la plus grosse déception de cette draft, il n’a pas duré à St.Louis. La faute à quoi ? A son manque de professionnalisme! A chaque début de saison, il arrivait hors de forme.

Aujourd’hui, il est devenu catcheur.

Note : F

6.171. Greg Zuerlein, K

Avant même son arrivé chez les Rams, on savait qu’il pourrait faire des grandes choses et sa saison rookie a répondu aux attentes. Malheureusement au fil des années, il est rentré dans le rang mais il reste tout de même un des meilleurs K de la ligue.

Note : A

7.209 Aaron Brown, LB

Who ?

Note : F

7.252 Daryl Richardson, RB

Grosse surprise lors de son année rookie, il avait même réussi à prendre la place d’un vieillissant Steven Jackson. Le compte de fée n’a duré qu’une saison, ensuite ce fut bien plus compliqué (concurrence et niveau de jeu) Après sa deuxième saison, il s’est retrouvé sans job. Aujourd’hui, il « joue » pour les Jets.

Note : D

Conclusion

Globalement ce fut une draft correcte, il ne faut pas oublier que c’était la première draft d’un staff qui venait d’être mis en place :3 titulaires dès la première année. Aujourd’hui, ils sont 5 à avoir un rôle important dans l’effectif. C’est beaucoup mieux que ce qui était réalisé sous l’ère Devaney-Spagnuolo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s